Réalisation
du groupe scolaire Théophane Vénard
Nantes

JP Gallerand

Site SVT 44

 

Net d'or à l'école 2000

Navigation

Accueil
Plan du site
Rechercher dans le site
Nous écrire
Livre d'or
Forum

Nous

Nos récompenses
On parle
de notre site
On nous encourage
Nos partenaires
Nos invités
Objectifs du site

PRESTIGE

Informations
Photos et reportages
Environnement et politique
Vos réalisations
Vos informations
Infos presse
Vos commentaires
  Liens

ERIKA

Le procès
Infos scientifiques
Réponses aux questions
Le traitement des déchets (Total)
Infos IFREMER
Interviews
Enquêtes
Photos (+ 300)
Notre chanson 
Nos dessins
Nos poèmes
Nos jeux
Liens
Le petit vénard
Rions noir
Vos témoignages
Vos productions
Aidez les associations

Autres pollutions

Macrodéchets sur les plages
Macrodéchets en mer
Nous sommes tous des pollueurs
Autres pollutions
AMOCO CADIZ
IEVOLISUN

Les autres projets "environnement" du collège


Écrire à 
JP GALLERAND coordinateur du projet
 et  webmaster

Mentions légales

 

 

Écotoxicité du mélange pétrole nettoyé et produit nettoyant lors de l'utilisation d'appareils à haute pression (karcher, etc.)  

Suite à notre visite du marinarium de Concarneau, nous avons obtenu le document ci-dessous. Nous n'avons pas encore les résultats.

 

Introduction

 Afin d'évaluer les conséquences écotoxicologiques du nettoyage des plages avec des appareils à haute pression, Le CEDRE et le muséum de Concarneau se proposent d'effectuer des tests de toxicité sur le mélange pétrole émulsionné et produit de nettoyage, et ce lors de l'utilisation d'appareils à haute pression.  De nombreux tests de toxicité ont déjà été effectués sur les produits de nettoyage seuls mais il serait intéressant d'analyser leur mélange avec le pétrole déposé sur le terrain.

 

Matériel et Méthode

 

Les tests s'effectuerons au muséum de Concarneau sur des crevettes (Palaemonotes varians). Nous avons choisi d'utiliser du pétrole du pétrolier Erika déjà émulsionné ramassé sur les plages de Batz sur Mer et de le confronter aux deux produits les plus utilisés et agréés, à savoir le Ketrull et le Diester.  Nous testerons également un nouveau produit, l'eau oxygénée, qui mérite d'être étudié avec plus de précisions.  Enfin nous confronterons ces résultats à des tests sur du nettoyage sans produit chimique.
Afin de se rapprocher des conditions in situ, tous allons effectuer les tests sur de l'eau de mer chauffée à 60°C, température retenue qui  entraîne    un bon rendement nettoyage-récupération et la concentration de pétrole initiale retenue sera de 20 000 ppm (20 mg/L), c'est à dire 10 fois plus que la teneur trouvée sur le terrain

 

Protocole :

 

1.      Mélanges utilisés

 

·     Emulsion* + 30% Diester

·     Emulsion* + 30% Ketrull

·     Emulsion* + H202

·     Emulsion*

 

*Emulsion de déchets prélevés à Batz sur mer lors de la pollution au pétrole de l'Erika.

 

2.       préparation des mélanges et déroulement des tests:

 

Afin d'atteindre 20 000 ppm en concentration de pétrole initiale, nous prélevons 200 g de déchets que l'on place dans 10L d'eau de mer.  On ajoute à cela le produit de nettoyage Choisi avec un rapport de 30% (60 g dans 10L) pour le Ketrull et le Diester.
Ensuite, après avoir chauffé le mélange à 60'C, nous le passerons à 1'ultraturax pour provoquer une émulsion, et ce pendant 10 minutes.
Afin de ne tester que la partie en suspension (partie qui est susceptible de ne pas être retenue par les tapis absorbants lors de nettoyage) , nous allons retirer la pellicule de mélange émulsionné remontée en surface avec de l'absorbant (pose de 5 minutes) et diluer ensuite ce qui reste dans la masse d'eau dans 6 bacs de 4L chacun, comprenant des concentrations décroissantes du mélange initial et un témoin.
 L'incubation sera de 48H et une agitation permanente sera assurée afin de garder les particules en suspension.
 Afin de vérifier les concentration testées, nous effectuerons des échantillonnages de 100 mL à to, t6, t3O et t48 (concentrations au début des tests et après 6H, 36H et 48H d'incubation), qui seront ensuite dosés au CEDRE.
 Les concentrations des différents bacs seront les suivantes 20WL (concentration initiale correspondant à 20 000 ppm), 10 g/L, 5 g/L, 2,5 g/L et 1,25 g/L.

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://aupieddemonarbre.free.fr

http://gallerand.jp.free.fr

http://ievoli.sun.free.fr

http://maree.noire.free.fr.

 
Sitemap