Réalisation
du groupe scolaire Théophane Vénard
Nantes

JP Gallerand

Site SVT 44

 

Net d'or à l'école 2000

Navigation

Accueil
Plan du site
Rechercher dans le site
Nous écrire
Livre d'or
Forum

Nous

Nos récompenses
On parle
de notre site
On nous encourage
Nos partenaires
Nos invités
Objectifs du site

PRESTIGE

Informations
Photos et reportages
Environnement et politique
Vos réalisations
Vos informations
Infos presse
Vos commentaires
  Liens

ERIKA

Le procès
Infos scientifiques
Réponses aux questions
Le traitement des déchets (Total)
Infos IFREMER
Interviews
Enquêtes
Photos (+ 300)
Notre chanson 
Nos dessins
Nos poèmes
Nos jeux
Liens
Le petit vénard
Rions noir
Vos témoignages
Vos productions
Aidez les associations

Autres pollutions

Macrodéchets sur les plages
Macrodéchets en mer
Nous sommes tous des pollueurs
Autres pollutions
AMOCO CADIZ
IEVOLISUN

Les autres projets "environnement" du collège


Écrire à 
JP GALLERAND coordinateur du projet
 et  webmaster

Mentions légales

 

 

Témoignage


 Retour page Prestige

En qualité de Capitaine au Long Cours je pense pouvoir émettre quelques remarques concernant les naufrages qui se déroulent à proximité des côtes européennes , et notamment les événements de mer concernant les pétroliers .
Tout d'abord je vous félicite pour avoir eu l'initiative de cette tribune ouverte a ceux qui se sentent concernés .
Mes remarques sont fort simples, et évidentes pour les professionnels de la mer que nous sommes.
Tout d'abord il nous faut bien accepter que l'événement de mer (naufrage par exemple) est le résultat d'une ou plusieurs erreurs humaines, qui en règle générale ont pour source une mauvaise interprétation des éléments matériels ou bien un manque d'information . Mais il peut y avoir faute aussi : quand on sait qu'il existe une non conformité, mais qu'il ne faut pas déclarer sous peine de sanction (là en fait se concentrent les vraies raisons de ces naufrages)
1...Les erreurs
Actuellement elles sont souvent dues à un manque de formation ou d'expérience des officiers et commandants. Qui pour une grande partie d'entre eux n'ont jamais été formés en centre spécialisé à la manoeuvre des grands navires, ce qui est très grave (mais jamais mis en avant... car les armements rechignent à payer pour ces stages de formation )
Il y a beaucoup trop d'officiers de quart qui sont formés dans des écoles quasiment inconnues, notamment aux Iles Philippines , où il existe des dizaines de soi-disant écoles de navigation.)
Mais là on aborde un sujet délicat , car les armements préfèrent encore cette main d'oeuvre à faible coût.
manque d'information
Il faut environ un an et plus de vie à bord d'un grand navire pour qu'un officier embarque ou un Commandant connaisse son navire, et ses faiblesses... Alors vous êtes en droit de vous demander comment se fait il qu'un Expert en charge de donner ses certificats de navigabilité à un navire , au bout de quelques heures de visite , peut avoir la prétention de déclarer qu'un navire est sain et entre dans les normes de sécurité définies par les Sociétés de Classification(BV, ABS, RINA etc..)??Vous pouvez tranquillement conclure que cet Expert a produit une déclaration erronée par manque d'information et de connaissance du navire sur lequel il a passe une demi journée (mais ainsi est le système... pour être rentable)
-Comment se fait il qu'après chaque sinistre les personnes qui sont (ou se sentent) concernées soient des ..Administrateurs des Gens de Mer, des Pompiers, des Officiers de Marine de Guerre... et en règle générale des personnes qui n'ont pas la moindre expérience en la matière, qui sont immédiatement et en priorité sollicitées par les medias pour énoncer leurs opinions. C'est principalement de la que vient le mal.

Les solutions :
Si vous souhaitez que la navigation des tankers soit plus sûre et qu'il y ait  moins de naufrages, faites en sorte que les professionnels (les vrais,c.a.d. ceux qui naviguent.. ) soient concernés. Et qu'ils soient aussi concernés quand il s'agira de la mise en place d'une vraie réglementation,  ne serait ce que pour contrôler le travail des Représentants cooptes de cette sous direction de l'ONU qu'est l'OMI.
-Faites valoir aussi le besoin d'un transfert de responsabilité (retour au Moyen Age direz vous..) de l'armateur vers le Capitaine, pour que ce dernier ne soit plus sous la menace de perdre son emploi s'il lui arrive de déclarer officiellement les points de faiblesse de son navire.
Faites valoir que s'il doit y avoir des Experts qui statuent sur la navigabilité du Navire, ils doivent être embarqués pour des périodes allant de 10 à 20 jours et pouvoir se faire une idée ainsi du comportement du navire et de ses hommes avant de se prononcer.
(J'ai personnellement commande récemment un navire qui avait en un certain endroit vital de sa coque et sur une surface de 80 M2, une épaisseur de borde réduite de 25mm a 2 mm.. Et j'ai eu des voies d'eau consécutives à ces faiblesses, que nous avons du maîtriser en urgence et discrètement... mais il était clair que j'avais ordre de ne rien dire. Les experts sont passés maintes fois lors de leurs inspections en cet endroit qui était grossièrement maquillé avec un énorme batardeau de ciment.. et ils n'ont rien vu ou fait semblant .)
-Faites aussi et surtout valoir que les autorités à terre n'essaient point de trop s'ingérer dans l'expédition commerciale maritime, qui reste et demeurera surtout une affaire d'hommes et non pas de gens de terre.
 La solution simple que je préconise au premier chef, si vous êtes un tant soit peu convaincus par ces dires, est très pratique: vous pourriez ouvrir un site complémentaire au vôtre ,mais exclusivement réservé aux Marins au Long Cours Européens, et sur lequel ils seraient libres de vous transmettre leur avis,d'argumenter, et de discuter ouvertement entre eux par mails interposés. Ce n'est que par eux que vous finirez par savoir les mesures réelles à faire adopter.
-Il existe des Pilotes hauturiers , à Dunkerque par exemple, de vrais capitaines qui connaissent parfaitement la mer du Nord et les côtes depuis l'Espagne jusqu'en Norvège, ces gens  seraient mille fois plus utiles que les pilotes portuaires .

Merci  pour m'avoir permis de formuler mes commentaires et suggestions.
C.L.Derungs
Capitaine au Long Cours
Capitaine de Fregate(H)
Expert Maritime pres la Cour d'Appel
 d'Aix en Provence-Ancien Expert ONU

 yatagan30


 

 

 

 

http://aupieddemonarbre.free.fr

http://gallerand.jp.free.fr

http://ievoli.sun.free.fr

http://maree.noire.free.fr.

 
Sitemap