Réalisation
du groupe scolaire Théophane Vénard
Nantes

JP Gallerand

Site SVT 44

 

Net d'or à l'école 2000

Navigation

Accueil
Plan du site
Rechercher dans le site
Nous écrire
Livre d'or
Forum

Nous

Nos récompenses
On parle
de notre site
On nous encourage
Nos partenaires
Nos invités
Objectifs du site

PRESTIGE

Informations
Photos et reportages
Environnement et politique
Vos réalisations
Vos informations
Infos presse
Vos commentaires
  Liens

ERIKA

Le procès
Infos scientifiques
Réponses aux questions
Le traitement des déchets (Total)
Infos IFREMER
Interviews
Enquêtes
Photos (+ 300)
Notre chanson 
Nos dessins
Nos poèmes
Nos jeux
Liens
Le petit vénard
Rions noir
Vos témoignages
Vos productions
Aidez les associations

Autres pollutions

Macrodéchets sur les plages
Macrodéchets en mer
Nous sommes tous des pollueurs
Autres pollutions
AMOCO CADIZ
IEVOLISUN

Les autres projets "environnement" du collège


Écrire à 
JP GALLERAND coordinateur du projet
 et  webmaster

Mentions légales

 

 

3 chercheurs d'IFREMER
s'expriment sur la marée noire le 7/6/2000

(Compte rendu Manuel, association ECOPOLE)

MME. MUNSCHY,  M. GROSSEL , M. NERISSON

 

 

« On ne sait pas éviter les marées noires. La seule solution est la prévention. » Patrick Nérisson.

 

Laboratoire d’étude côtier de Nantes.

Compétence en Loire Atlantique et en Vendée.

Réseau REPHY, microbiologie, étude, avis.

Protection des usages : contrôle des conchyliculteurs

Protection de l’environnement.

 

Toxicité

Impact direct par engluement et par étouffement.

Impact à long terme par remontée dans les chaînes alimentaires, plus les effets invisibles et inconnus. Les connaissances sur cette toxicité, et notamment pour l’homme, ne sont quasiment pas connues, manque de données pour évaluer les risques.

Dans le fioul lourd N°2, 40 à 50 % des molécules sont potentiellement toxiques.

 

Nettoyage

Pas de bonnes solutions.

Matière très peu biodégradable, il faut de nombreuses années pour  dégrader le fioul.

Pollution chronique par le pétrole enfouie.

 

Impact faune / flore

La DIREN (DIrection Régionale de l'ENvironnement) fait les suivis.

La zone touchée est le haut de l’estran et le proche littoral. Le bilan ne semble pas dramatique, mis à part pour les oiseaux.

Pour l’instant, compte tenue de du peu de temps écoulé depuis le naufrage, aucun constat de baisse de reproduction et de fixation.

Après le naufrage de l’Amoco, on a constaté des nécroses sur les poissons seulement 8 mois après.

 

Suivi sédimentologique et des coquillages.

Problèmes de manque de moyens financiers et humains.

En septembre 1999, révision du plan Polmar.

La première fermeture à été décidé pour cause de présence physique de pétrole.

La réouverture se fait ensuite au cas par cas, suivant les résultats d’analyses intervenant au moins 1 mois après.

Pêche à pied interdite partout.

Problème : des résultats d’analyses bons mais l’environnement reste sale.

 

 

 
Sitemap